5 choses que vous ne devriez jamais dire à votre constructeur

Une bonne relation avec votre constructeur est essentielle à la réussite de votre projet. Voici cinq choses à ne jamais dire si vous voulez rester en bons termes.

Construire sa propre maison peut être un processus compliqué en soi. Vous voudrez donc éviter tout ce qui pourrait ajouter de la confusion, de l’ambiguïté ou du drame à votre projet d’autoconstruction ou de rénovation.

Évitez ces phrases lorsque vous communiquez avec votre constructeur et vous ferez un pas de plus vers un projet sans douleur (et sans drame).

1. J’ai changé d’avis

La meilleure garantie de succès est de ne pas changer vos plans en cours de projet. Les changements coûteront du temps et de l’argent et risquent de retarder le reste du projet. Prenez le temps de bien réfléchir à tous vos choix de conception et de matériaux avant de commencer le projet afin de vous épargner (et d’épargner à votre constructeur) des tracas inutiles.

2. Je sais ce que je veux mais

jamais dire à votre constructeurC’est votre projet, vous en êtes le responsable en dernier ressort et tous les constructeurs et sous-traitants s’inspireront de vous, alors, assurez-vous de savoir exactement ce que vous voulez et de pouvoir l’exprimer clairement aux différentes parties concernées.

Des plans mal dessinés entraînent des ambiguïtés dans la tarification et des surprises désagréables sur le chantier, ce qui ne rend pas le chef de projet (ou le constructeur) heureux. Une fois encore, cela peut faire déraper le calendrier de votre projet et rendre le respect du budget extrêmement difficile.

Pour compléter cet article, cliquez ici pour lire d’autres conseils sur la construction de maison.

3. Bien sûr, je paierai d’avance

Bien sûr, si vous recherchez des articles coûteux et sur mesure pour votre projet, il est tout à fait acceptable que votre constructeur vous demande de payer ces articles, car il ne pourra pas les revendre si vous décidez de ne pas les utiliser.

En ce qui concerne les matériaux de construction généraux, payez à temps, oui, mais ne payez jamais d’avance. Les constructeurs ne paient pas leur main-d’œuvre à l’avance et ils obtiennent un crédit de leurs fournisseurs. S’ils ne peuvent pas le faire et qu’ils vous demandent de payer d’avance pour ces articles généraux, il y a quelque chose qui ne va pas et il faut tirer la sonnette d’alarme.

4. Nous n’avons pas besoin d’un contrat

Il n’est pas nécessaire de rédiger un énorme document juridique, mais cela vaut vraiment la peine de coucher sur papier les détails de votre accord avec votre constructeur. Cela prendra un peu de temps au début du projet, mais si les choses commencent à mal tourner, ce contrat vaudra son pesant d’or pour toutes les parties concernées.

5. Je n’ai pas besoin de discuter avec vos anciens clients

Le constructeur arrivera-t-il au moment prévu ? Le projet sera-t-il terminé dans les délais et le budget prévus ? Le constructeur sera-t-il capable d’accomplir la tâche selon les normes requises ? Chaque constructeur répondra par l’affirmative à toutes ces questions, mais si vous n’avez jamais travaillé avec lui auparavant, êtes-vous prêt à miser le succès de votre projet sur sa parole ?

Veillez à prendre des dispositions pour rencontrer les clients précédents de votre constructeur et à leur poser des questions, ainsi qu’à évaluer le travail vous-même. C’est la meilleure recommandation que vous puissiez obtenir !